Blogue

TOUTES
LES NOUVELLES

Très souvent, les visiteurs nous demandent s’il est possible de nourrir les animaux au Zoo Ecomuseum. À d’autres occasions, ils prennent plutôt l’initiative d’offrir de la nourriture aux animaux sans demander la permission, et là ce sont tous les types de gâteries qui y passent : chips, fruits, bonbons, chocolat, etc. Mais pourquoi ne laisse-t-on pas les visiteurs nourrir les animaux ici, alors que d’autres institutions le font? Voici quelques éléments de réponse.

Zoo

David Rodrigue, le directeur général du Zoo Ecomuseum, a tout récemment publié aux Éditions Michel Quintin la deuxième édition du guide « Amphibiens et reptiles du Québec », avec son co-auteur Jean-François Desroches. Nous avons fait une petite entrevue avec lui pour qu’il nous parle du livre, mais surtout de sa passion pour les reptiles et les amphibiens, soit l’herpétofaune.

C’est au rythme de sa mission que le cœur du Zoo Ecomuseum bat. Et 2017 aura de nouveau été une année remplie de palpitations en tous genres, qui continue de faire progresser notre dévouement à l’égard des animaux sous nos soins. Cette détermination à protéger faune et milieux sauvages par nos travaux de conservation en milieu naturel, ainsi que cet engouement à toujours rejoindre, sensibiliser et éduquer plus de jeunes, et de moins jeunes aussi, est toujours grandissante. Cliquez pour lire le bilan 2017 du directeur général, David Rodrigue.

 

Au Zoo Ecomuseum, chaque animal a une histoire unique et des besoins directement liés à leur espèce, leur condition ou leur personnalité. À l’arrivée d’un nouveau pensionnaire, l’équipe de soins animaliers et vétérinaires apprend à connaître chaque animal et lui offre ce dont il a besoin pour être confortable, heureux et en bonne santé. Voici donc l'histoire de Moki, le faon orphelin arrivé au Zoo Ecomuseum en juin dernier. 

Zoo

1 2 3 4 5 6 7 8 9