Impliquez-vous!

Impliquez-vous!

À l’écoute de notre environnement

Un avenir incertain

À ce jour, plus de 6400 espèces d’amphibiens de toutes sortes sont connues dans le monde. Malheureusement, en raison de la perte d’habitats, de la pollution et de l’émergence de maladies infectieuses, beaucoup de ces espèces sont en voie d’extinction, certaines ayant vraisemblablement déjà disparu pour toujours de la surface du globe. Bien qu’à première vue la disparition de l’une de nos 11 espèces de grenouilles ou de l’une de nos 10 espèces de salamandres ne soit pas appréhendée à court terme, la situation au Québec demeure à tout le moins fort préoccupante et mérite qu’on lui accorde une attention particulière.

Au Québec, la Société d’histoire naturelle de la vallée du Saint-Laurent, organisme sans but lucratif qui chapeaute le Zoo Ecomuseum, a été mandatée par le gouvernement du Québec pour coordonner un projet de suivi à long terme des populations d'anoures, c’est-à-dire des grenouilles, des crapauds et des rainettes. C’est donc en 1993 que débuta le programme de Suivi des populations d’amphibiens du Québec qui se poursuit toujours aujourd’hui. Pourquoi se soucier des grenouilles ?

En plus d’égayer à coup sûr le printemps avec leurs chants, les grenouilles fournissent un contrôle d’insectes nuisibles tout à fait gratuit et non polluant. Ces animaux consomment annuellement des milliards d’insectes, entre autres des moustiques et certains insectes nuisibles à l’agriculture. De plus, les grenouilles jouent un rôle important dans la chaîne alimentaire et sont une source de nourriture pour plusieurs espèces d’oiseaux, de mammifère, de reptiles et de poissons. Les grenouilles sont essentielles au bon fonctionnement des écosystèmes dont nous dépendons tous d’une façon ou d’une autre.

L’objectif

Le programme du Suivi des populations d’amphibiens a pour but de déceler les tendances à long terme dans les populations d'anoures du Québec. Nous sommes particulièrement préoccupés par un éventuel déclin dans l’abondance de nos espèces témoins, indicatrices de l’état de santé des écosystèmes. Les déclins ainsi décelés permettraient de cibler rapidement les zones où certaines espèces éprouvent des difficultés, afin que des mesures puissent être entreprises pour déterminer leurs causes environnementales.

Comment ça fonctionne?

Des parcours routiers pour l’écoute des chants de reproduction de grenouilles de 8 kilomètres de long sont répartis à travers le Québec. Chaque parcours doit être visité en soirée à deux reprises au printemps. Il comporte 10 stations d’écoute espacées de 800 mètres. À chacune des stations, l’observateur écoute les chants durant 3 minutes et identifie les espèces entendues. Il attribue ensuite une cote d’abondance à ce qu’il entend, ce qui permet de quantifier la taille des groupes des espèces recensées. Les données ainsi cumulées permettent de comparer les variations dans l’abondance des espèces de grenouilles suivies.

Qui peut participer ?

Le programme est ouvert à tous ceux ou celles qui s’intéressent aux grenouilles et qui désirent consacrer bénévolement une partie de leur temps en soirée pour effectuer deux sorties printanières. C'est facile, il ne vous faudra investir que quelques heures de votre temps annuellement pour faire l'inventaire le long de votre parcours ! Et en plus de participer, vous apprendrez en ayant du plaisir !

Dans le but de produire des données analysables statistiquement, les participants doivent: 

  • Visiter le parcours d'écoute chaque année et idéalement durant plusieurs années consécutives.
  • Effectuer un minimum de deux sorties par année.
  • Effectuer les sorties le soir aux dates qui correspondent aux pics d’abondances des espèces visées (tôt au printemps).

Vous êtes intéressés ?

Vous devez d'abord vous inscrire ! Plusieurs parcours d’écoute existent déjà et il est primordial que ceux-ci soient affectés à des participants avant de créer de nouveaux parcours pour maximiser la valeur et la continuité des données récoltées. Un protocole de participation vous sera également fourni pour que vous puissiez inventorier correctement votre parcours. Il faut surtout éviter de créer un parcours d'écoute sans avoir contacté le coordonnateur du programme au préalable. Nous vous aiderons à bien établir votre parcours pour que les inventaires soient faciles. Nous vous fournirons également toutes les informations et le soutien dont vous aurez besoin pour qu'il soit facile et agréable de participer au Suivi des populations d'amphibiens du Québec.

 

Fermer