Le Zoo Ecomuseum et le Zoo de Granby honorés par la CAZA-AZAC

TOUTES
LES NOUVELLES

Retour
Le Zoo Ecomuseum et le Zoo de Granby honorés par la CAZA-AZAC
Le Zoo Ecomuseum et le Zoo de Granby remportent conjointement le prix Colonel G.D. Dailley de la CAZA-AZAC

Chaque année, la CAZA-AZAC (Aquariums et zoos accrédités du Canada) remet des prix honorifiques aux membres accrédités qui ont soumis un projet exceptionnel. Cette année, le Zoo Ecomuseum et le Zoo de Granby ont remporté conjointement le prix Colonel G.D. Dailley, remis à un zoo qui contribue à la survie à long terme d’espèces ou de populations animales à risque.

La recherche et la conservation sont deux des piliers de la mission du Zoo Ecomuseum. Nous avons à notre actif une longue feuille de route en ce qui a trait à la recherche et conservation des reptiles et amphibiens du Québec, notre expertise! De leur côté, l’équipe du Zoo de Granby a récemment adopté une politique de recherche et conservation, qui inclus la préservation de la biodiversité en priorité.

Une belle équipe, qui s’est attaqué il y a longtemps à un gros projet : la protection de la tortue-molle à épines.

Amélioration du recrutement de la tortue-molle à épines au Lac Champlain

La tortue-molle à épines est l’une des huit espèces de tortue que l’on peut retrouver au Québec. Son statut est peu enviable, puisqu’elle fait partie de la liste des espèces menacées au Québec et au Canada. La seule population connue au Québec se trouve au Lac Champlain, en bordure du Vermont. De nombreux facteurs sont liés à son statut, comme la perte et la dégradation de son habitat ou la mortalité causée par les humains, mais ce sont les inondations régulières des sites de ponte qui  a été abordée par ce projet.

Le Zoo Ecomuseum et le Zoo de Granby  sont impliqués dans le rétablissement de cette espèce depuis la création de l’Équipe de rétablissement de la tortue-molle à épines (maintenant le Groupe de mise en œuvre pour le rétablissement de la tortue-molle à épines), en 1997. À partir de 2003 et jusqu’en 2009, la surveillance étroite des sites de ponte et des succès de reproduction a permis à l’équipe de mieux comprendre la source du problème. Malgré les efforts fournis par les intervenants du projet, le succès d’éclosion des œufs n’était que de 28%. Aux vues de ces résultats, le Zoo Ecomuseum et le Zoo de Granby ont entamé en 2009 un projet d’incubation artificielle, qui a depuis permis de relâcher en nature 476 nouveau-nés, démontrant un taux d’éclosion de 81%.

Nous espérons que ce projet permettra à quelques-unes de ces tortues de se rendre à l’âge adulte afin de renforcer la population. Bien entendu, les autres menaces pesant sur l’espèce dont la perte et la dégradation de l’habitat ne disparaitront du jour au lendemain. Les efforts doivent être et seront poursuivis dans les prochaines années, afin d’améliorer la situation de l’espèce en nature.

Félicitations à tous les intervenants du projet!

 

Zoo