Ours noir - soins vétérinaires

Un ours noir sous le bistouri =
un défi de taille!

Cette année, l’équipe de soins vétérinaires avait un grand défi à relever : la stérilisation de Juno, une des ourses noires qui se trouve sous nos soins.

Pourquoi stériliser Juno?

Avec deux femelles ourses sous nos soins, la stérilisation de Juno était prévue depuis longtemps. Même si les deux ourses du zoo n’ont pas la possibilité de se reproduire en l’absence d’un mâle, la stérilisation est bénéfique pour la santé de l’animal. Elle prévient plusieurs problèmes de santé, notamment certains cancers, et est également favorable pour la santé psychologique et émotive de l’animal. La décision fut donc prise il y a plus d’un an d’effectuer cette intervention.

Le défi!

La stérilisation d’une femelle de cette espèce est une intervention très rare. Dans la littérature scientifique, peu de cas ont été recensés. Puisque la stérilisation de femelles est toujours plus complexe que celle des mâles, ce sont ces derniers qui passent le plus souvent sous le bistouri. Notre vétérinaire en chef, Dre Sarah Annie Guénette, et son équipe affrontaient un double défi : d’abord, malgré le fait que le Zoo Ecomuseum ait maintenant sa propre clinique vétérinaire sur place, il était impossible d’y déplacer un animal de cette taille. Il allait donc falloir être inventifs et recréer une salle d’opération à même les quartiers intérieurs de nuit des ours. C’est ainsi que toute une équipe du zoo, multidisciplinaire à souhait, s’est affairée à créer un environnement propice et sécuritaire au travail de l’équipe vétérinaire.

Ensuite, il fallait s’assurer du protocole exact à suivre avant d’opérer. L’anesthésie d’un si grand animal et dans un environnement comme celui-là était un élément à ne pas négliger, afin d’assurer le bon déroulement de l’intervention, la santé de l’animal et la sécurité de l’équipe vétérinaire. Pour ce faire, notre équipe s’est entourée du meilleur spécialiste en anesthésiologie du Québec, Dr. Jean-Jacques Kona-Boun. Présent du début jusqu’à la fin de l’intervention, il a veillé sur toutes les respirations et les possibles soubresauts de notre grande patiente.

Comme l’ours noir est un animal très imposant et que des complications peuvent toujours se présenter en intervention, Dre Guénette s’est également entourée du Dr Wybranowski, médecin vétérinaire d’expérience. Une fois Juno au pays des rêves, ceux-ci ont pu compléter l’intervention, assistés de nos deux techniciennes en santé animale, prêtes à toutes les éventualités. Tout était prévu et planifié : la sécurité de tous et chacun était réfléchie et un plan de contingence était également en place pour le cas bien improbable où, malgré toutes les précautions prises, Juno se serait réveillée abruptement et de bien mauvais poil. Comme on peut se l’imaginer, se retrouver confiné avec un ours noir réveillé pourrait être un scénario catastrophique. Une équipe chargée de la logistique et de la sécurité était également sur place, afin de laisser travailler l’équipe vétérinaire en toute quiétude.

Une fois l’incision faite et l’épaisse couche de gras mise de côté (c’est un ours, après tout!), la stérilisation s’est déroulée selon les étapes prévues. Le réveil s’est produit en douceur, sous l’œil bienveillant du Dr Kona-Boun et de toute l’équipe vétérinaire.

Dans les semaines qui ont suivi, l’équipe vétérinaire a suivi de près l’évolution de Juno, la guérison de sa plaie, ses humeurs et son niveau d’énergie. Elle s’est complètement rétablie en très peu de temps, et nous pouvons aujourd’hui affirmer que cette intervention fût un grand succès pour notre équipe, qui s’y était préparée pendant plusieurs mois.

Fermer