Rainette faux-grillon de l'Ouest

La conservation

en action

Rainette faux-grillon de l'Ouest

Petite grenouille, gros ennuis.

Longue de ses 3,7 cm, la rainette faux-grillon de l’Ouest (Pseudacris triseriata) est sans contredit l’une de nos plus petites espèces de grenouille. Jadis, l’espèce était commune et on la trouvait dans tout le sud-ouest de la province. De nos jours, on ne la retrouve plus que dans quelques secteurs isolés en Montérégie et en Outaouais. Le déclin marqué de certaines populations dans ces deux régions a été jugé assez préoccupant pour que l’espèce soit désignée vulnérable au Québec en 2000. Il est fort probable qu'elle sera désignée menacée dans un proche avenir vu les pertes constantes d’habitats constatées chaque année.

L’espèce, qui utilise des étangs temporaires pour se reproduire, est particulièrement sensible aux modifications, à la fragmentation ou à la destruction de son habitat. Le remblayage et le drainage des milieux humides attribuables à l’étalement des villes sont parmi les causes les plus importantes de la perte des habitats de la rainette. En Montérégie, on estime que l’espèce n’occupe plus que 10% du territoire où on la retrouvait autrefois. On estime aussi que 15% des habitats recensés en 2004 ont été détruits depuis. En Outaouais, la situation n’est pas vraiment plus reluisante puisque 30% des étangs auraient disparus depuis les dernières années.

Devant ce fait et l’urgence de la situation, le Zoo Ecomuseum et le Biodôme de Montréal ont uni leurs forces pour élaborer un projet d’élevage en captivité de l’espèce. Le projet vise à développer la méthode d’élevage, d’hibernation et de reproduction de l’espèce en captivité. En 2014, le Zoo Ecomuseum et le Biodôme de Montréal s’associeront à l’Université d’Ottawa pour tester un traitement hormonal, facilitant la reproduction sous soins humains et la réintroduction en milieux naturels. Le Zoo Ecomuseum est fier de s’associer à tous ses partenaires actifs dans la protection de la rainette faux-grillon de l’Ouest.

Fermer