Reconstruction du sanctuaire

Reconstruction du
sanctuaire des oiseaux de proie

Avec l’achèvement de la campagne de financement 2013-2017, l’équipe du Zoo Ecomuseum était très fière d’avoir pu compléter plus de 30 projets dédiés au bien-être animal, à l’éducation et à l’expérience de la clientèle.

La fin de la campagne majeure ne signifie toutefois pas que les projets sont tous complétés, bien au contraire. Avec la nouvelle année imminente, l’équipe de projets spéciaux se lancera dans un défi de taille : le sanctuaire des oiseaux de proie!

Un vaste projet!

Le sanctuaire des oiseaux de proie actuel est fermé depuis déjà plusieurs semaines. La raison? Le retrait des très vieilles aires de vie existantes est déjà en cours! Les animaux ont pour la plupart été déplacés vers leurs quartiers temporaires, à l’extérieur des sections publiques. Certains ont élu domicile dans de nouvelles aires de vie déjà prêtes, tout près du pavillon principal, afin que les visiteurs puissent tout de même rencontrer quelques oiseaux de proie. Ces derniers adorent leur nouveaux espaces et profitent amplement des installations naturelles mises à leur disposition. 

La construction proprement dite du nouveau sanctuaire des oiseaux de proie prendra donc son envol dès l’arrivée du printemps. Il comprendra 6 volières de tailles variées, permettant d'accueillir différentes espèces de rapaces. La plus petite volière permettra notamment d'accueillir des espèces comme la crécerelle d'Amérique, le faucon émérillon ou encore le petit-duc maculé. Les plus grandes volières accueilleront pour leur part des communautés mixtes d'oiseaux, comme le grand-duc d'Amérique et la buse à queue rousse, qui partagent leur territoire en milieu naturel également. 

Un design naturel bien adapté 

Comme toutes les nouvelles aires de vie créées dans les dernières années, le nouveau sanctuaire des oiseaux de proie s’intégrera à même le milieu naturel déjà mis en valeur sur le site du zoo. Les oiseaux pourront donc profiter d'environnements forestiers paisibles et adaptés aux besoins de chacun. Ayant à coeur le bien-être individuel de chaque animal, les volières accueillant des oiseaux qui ne peuvent voler seront adaptées afin de permettre aux animaux de profiter de tout l'espace disponible. 

De nombreuses plateformes et passerelles seront mises à la disposition des visiteurs afin de maximiser l'expérience éducative auprès de ces impressionnants représentants de la faune québécoise. Grâce aux nouvelles plateformes d'observation, les visiteurs pourront établir une connexion marquante avec les oiseaux, tout en respectant leur intimité. Au total, ce sont plus de 120 mètres de passerelles nature qui permettront de circuler dans le sanctuaire. 

Nous avons très hâte de vous présenter l'achèvement de ce beau projet l'an prochain!

 

Fermer