2018: Le bilan du DG

TOUTES
LES NOUVELLES

Retour

28

Décembre
2018: Le bilan du DG

Bonjour à vous tous, amis du Zoo Ecomuseum,

L’aube d’une nouvelle année nous porte toujours à réfléchir, tant sur l’année se terminant que sur celle qui débute. Et même si l’on sait bien que les années se suivent mais ne se ressemblent pas, je peux vous dire qu’une chose ne change jamais au Zoo Ecomuseum : notre détermination à accomplir une mission à laquelle nous croyons jusque dans la moelle de nos os.

Avec cette détermination vient un dévouement entier à faire en sorte que chaque aspect du zoo et de ses actions en soient à leur meilleur. « Il faut tout un village » comme on le dit souvent. Et bien c’est effectivement tout un village qui supporte le Zoo Ecomuseum. Les membres de son personnel, bénévoles, donateurs, membres de la communauté, entreprises et organisations qui s’y investissent en témoignent éloquemment.

Une organisation de chez nous, pour vous. Une organisation qu’auront de nouveau visité près de 145 000 personnes durant l’année qui se termine, affrontant verglas, froids sibériens et canicules sans fin pour venir partager un moment, quelques heures, une journée, avec ces animaux sous nos soins, en toute quiétude. Un choix responsable par ces gens, ainsi qu’un moteur essentiel à la réalisation, à la portée et à l’impact de nos activités.

Pour tout cela, chers amis du zoo, je vous remercie. En mon nom comme au nom du personnel du zoo, de son conseil d’administration, des nombreux bénévoles qui s’y dévouent, ainsi que celui des animaux sous nos soins. Peu importe la forme qu’il prend, c’est grâce à votre soutien toujours renouvelé que le Zoo Ecomuseum et la portée de sa mission continuent de croître. Merci de nous supporter dans la valorisation de la faune québécoise. Merci d’y participer.

Concrètement, l’année 2018 aura d’abord et avant tout été marquée par l’obtention du Zoo Ecomuseum du renouvellement de son accréditation par les Aquariums et Zoos Accrédités du Canada (CAZA-AZAC) - une organisation indépendante ayant pour mandat d’assurer au sein des institutions accréditées une qualité exceptionnelle des normes de bien-être animal, d’éducation, de conservation, de gestion et d’éthique. Cette réussite place le zoo parmi les seules sept institutions québécoises, pour un total de vingt-neuf au pays, fièrement accréditées par l’AZAC.

À l’image des dernières années, la poursuite de la modernisation et du développement des installations du zoo aura bien sûr occupé une grande partie des efforts déployés par le zoo, tout comme ses efforts de sensibilisation et d’éducation, ainsi que ses travaux de conservation. Pour ne souligner que quelques-uns des avancements accomplis, mentionnons les plus de 22 000 jeunes rejoints de façon formelle dans le cadre du programme d’éducation du zoo, tant sur le site de ce dernier que dans les écoles et dans la communauté. Du côté du département de conservation, ce sont dix-sept projets distincts qu’ont soutenu nos biologistes à travers la province en 2018 seulement, afin d’étudier et de protéger des espèces florales et animales menacés ou vulnérables.

La complétion d’une petite clinique vétérinaire sur le site du zoo, des modifications majeures au pavillon hors-public des oiseaux de proie participant au programme éducatif, de toutes nouvelles aires de vie dédiées à des oiseaux de proie comme la buse pattue ou la buse à queue rousse, l’accueil avec grand succès de Flynn, le porc-épic d’Amérique à trois pattes, et l’aménagement d’une nouvelle section hors-public entièrement dédiée au confort des couleuvres obscures et tortues serpentines de grande taille qui collaborent au sein du programme éducatif ne sont que quelques autres exemples des progrès de la dernière année.

Il importe ici bien sûr de mentionner à nouveau qu’à titre d’organisme sans but lucratif, le Zoo Ecomuseum dépend entièrement de l’achalandage de ses distingués visiteurs. Ceux-ci, qui bénéficient du zoo en famille, entre amis ou en groupe avec l’école, lui permettent de couvrir ses coûts d’opération, honorer sa mission et offrir les soins professionnels quotidiens et vétérinaires essentiels au bien-être des animaux sous ses soins.

Chaque dollar investi au développement et à la modernisation des aires de vie animales et des installations et pavillons du zoo provient quant à lui de sources externes de financement. C’est donc grâce au support financier de donateurs individuels, de fondations privées et de subventions gouvernementales occasionnelles que le Zoo Ecomuseum peut aujourd’hui progresser avec tant d’acharnement et de rapidité.

Vous pouvez, amis du zoo, demeurer assurés de notre dévouement au bien-être des animaux sous nos soins, ainsi qu’à la portée de nos efforts en éducation environnementale et de nos travaux de conservation en milieu naturel. Ce dévouement, c’est nous.

Merci du fond du cœur pour votre confiance à notre égard.

David Rodrigue
Directeur général

Zoo